~ Un trompe-la-mort en fauteuil roulant

 


A.A . «  Par principe, je ne parle dans mes romans que de pays où je suis allée. La documentation par Wikipedia est devenue la règle, mais le virtuel ne restitue pas l’essentiel : les odeurs, la lumière, la musique de la langue, le rythme de la vie. Il est des villes blanches, des villes jaunes, des villes grises. Rome est rouge, Paris est bleu. Et puis, ces scènes furtives, ces silhouettes qu’on ne verra jamais sur les dépliants touristiques : au Caire, un trompe-la-mort en fauteuil roulant qui traverse l’autoroute bondé dans un concert de klaxons, avec, en arrière plan, la grande pyramide… à Londres, au fond d’un pub, un gentleman ivre mort et très digne, plante toutes ses fléchettes dans un rond de la taille d’un confetti, mais 20 cm en dessous de la cible… à Istanbul, la gardienne de la tour Galata, sévèrement voilée, vend ses tickets un œil fermé pour éviter la fumée de la clope sans filtre collée à sa lèvre … devant la bibliothèque Schœlcher à Fort de France, la statue de Joséphine de Beauharnais décapitée et dégoulinante de peinture rouge… à Venise, sur le débarcadère de San Michele, des gamins dégourdis vendent des chrysanthèmes qu’ils vont récolter sur les tombes… dans la banlieue de Mexico, un camionneur fait la sieste à l’ombre dans un hamac suspendu entre les essieux sous son semi-remorque.... à Palerme, un mariage par 25° à l’ombre : toutes les femmes portent des visons qui tombent jusqu’à terre… à Paris, ce haïku bombé sur un parapet en bordure de Seine : « Quand je rencontre un couple, je change de trottoir ». Qui sont ces gens ? D’où viennent-ils ? Où vont-ils ? Toutes ces trajectoires qui se frôlent, se croisent, s’ignorent, se mêlent ou se percutent, c’est fascinant non ?

... en toile de fond, la grande pyramide...
... en toile de fond, la grande pyramide...

 


-Là, c’est la romancière qui parle…


 

« Tous les passants sont potentiellement des personnages de romans. Et certaines figures littéraires ont traversé le miroir du réel : à Vérone on vous montre le tombeau de Juliette et au château d’If, la cellule de l’abbé Faria…

 


- Revenons à notre biographie. Votre père était donc boulanger ?


 

« Mon père, mon grand-père et mon arrière grand-père avant eux… En fait, nous sommes dans la farine depuis la Révolution. Depuis le 28 Floréal an 2, soit le 17 mai 1794, exactement…

 

 

    5 - Le 28 Floréal an 2